Chantal Baeumler

A obtenu, après un premier prix de flûte à bec, un prix interrégional, un prix de viole de gambe et de musique de chambre au Conservatoire de Strasbourg, le Diplôme d’Etat de professeur de Musique ancienne. En juin 2014, elle obtient son DEM de  violoncelle historique dans la classe d’Alain Gervreau au Conservatoire de Besançon.

Elle a fait partie de plusieurs ensembles comme “Le Tourdion”, “La Traditora”, “Le Décapole Consort”, “La Maîtrise de Garçons” de Colmar, “Le Masque” et a joué, en 2009, avec l’ensemble «Les jardins de courtoisie» au Festival de musique ancienne de Lanvellec.

Elle joue très régulièrement avec l’ensemble “La Messinoise” depuis l’enregistrement de leur CD “Hotteterre” en 1995.

Elle est titulaire du Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant en Milieu de la Santé depuis 2006 et intervient ainsi régulièrement dans ce cadre.

Elle enseigne la viole de gambe au Conservatoire de Belfort et de Montbéliard depuis 2007.

Programme 2016 – Concert de 6h30

Moment intemporel avec la viole de gambe et Chantal BAEUMLER autour du répertoire ancien en France et en Allemagne, venant du moyen-âge jusqu’au milieu du 18ème siècle où va décliner cet instrument pourtant d’une si grande expressivité dit aussi comme « le plus proche de la voix humaine ».
Entre autre apparaitra dans ce programme une œuvre contemporaine, représentative d’un rêve d’une nuit, participant ainsi aussi à remettre cet instrument qu’est la viole de gambe au goût du jour.
Moment d’une bulle de bien-être, hors temps, de la nuit vers le jour ?!

  • « Christ ist erstanden » extrait du Glogauer Liederbuch (15ème siècle), Danse de Clèves anon. 15ème siècle, et  « Une jeune fillette », arrangements et improvisation Chantal Baeumler,
    « Les pleurs » extraits du Tombeau Les regrets de Sainte-Colombe   (17ème siècle) arrangement J. Savall pour viole seule.
  • « Fantaisie » anon. du 17ème siècle :
    arrangement J. Savall, extrait du film Tous les matins du monde
  • « Herr Jesu Christ, du höchstes Gut » :
    Thème à variations d’August Kühnel, 17ème siècle.
  • La rêveuse et L’Arabesque  de Marin Marais (1656-1728)
  • Allegro et Allegro en arpègement de Karl Friedrich Abel (1723-1787)
  • « Nuit » de Pierre Frandon
  • Extraits de « La Follia » de Marin Marais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *